Le Remuage et le Dégorgement

   

      Pour éliminer le trouble généré par les levures de la prise de mousse dans la bouteille, on procèdent au remuage à l'aide de Gyropalette, cela consiste à faire descendre progressivement le dépôt de levures dans le col de la bouteille pour pouvoir l'expulser, après congélation du col, lors du dégorgement.

 

Img 2016

 

 

 

      Le dégorgement est un moment crucial dans la vie du vin, il consiste à ouvrir la bouteille et à en expulser le dépôt de levure, logé dans le goulot. Lorsque le bouchage est ôté, la pression éjecte le dépôt.

 

 

      Le vin, qui était à 6 bars de pression, se retrouve donc à pression atmosphérique.

 

 

      Pendant ces quelques secondes d'ouverture, l'oxygène pénètre dans la bouteille. Le dégorgement provoque donc un choc, dont l'effet en terme d'oxydation est important.

 

 

      Ensuite nous procédons au dosage, qui est la dernière touche apportée au vin avant le bouchage. Il consiste en trés légère adjonction de "Liqueur d'expédition".

 

 

      Son but est d'arrondir le vin, qui se trouve entièrement dépourvu de sucre en fin de fermentation.

       Le bouchage finalise le dégorgement, le vin est bouché pour aborder une nouvelle étape de son veillissement. Ce bouchage est composé d'un bouchon de liège retenu par un muselet. Bien qu'assurant un maximum d'étanchéité, il n'empêche pas complètement les échanges gazeux. Un peu d'oxygène pénètre au fil du temps et le vin poursuit ainsi son veillissement.

img-0380.jpg

La chaine de Dégorgement